Autres publications

11-03-16

Motion de soutien au CEF

Le Conseil de l’Education et de la Formation a tenu une réunion extraordinaire le 11 mars 2016 sur la question « Un CEF, quel CEF ? » : comment le Conseil peut-il continuer à remplir ses missions en tenant compte de l’évolution du champ de l’Education et de la Formation et des instances consultatives ?

Au terme de cette réunion extraordinaire, il a été décidé d’adopter une motion de soutien au travail du CEF.

Télécharger la motion : CEF_Motion_2016_03_11(.pdf)

27-03-15

Une contribution au groupe de travail « Sens, valeurs, objectifs de l’enseignement et missions de l’école du 21e siècle » - Synthèse et mise en perspective de recommandations du CEF

Dans le cadre de la phase 1b du Pacte pour un Enseignement d’Excellence initié par Madame la Ministre Joëlle Milquet, le groupe de travail 2 est chargé d’apporter une réflexion sur une définition du sens, des valeurs, des objectifs de l’enseignement et des missions de l’école du 21e siècle.

 Cette réflexion est justifiée par l’affirmation que la société change. Cette perception du changement impliquant de réfléchir à son implication sur l’Ecole se retrouve dans certains Avis du CEF, dont principalement l’Avis 115 Innovation, créativité et emploi… une interpellation à l’enseignement et à la formation, de juin 2012. On retrouve ce thème dans l’actualité récente, dont le colloque du Girsef L’Ecole bientôt hors-jeu ? Le colloque du CEF de janvier 2015 Prolonger le tronc commun, quels enjeux pour l’avenir des jeunes ? pose également la nécessité non seulement de réformer les structures mais surtout de changer radicalement les pratiques.

Le CEF, depuis sa création et jusqu’à maintenant, a produit de nombreux Avis traitant de la thématique. Il souhaite apporter sa contribution au débat en cours en synthétisant les principales recommandations de ces Avis et en les mettant en perspective au vu des évolutions du contexte et de la société.

Ce travail de synthèse et de mise en perspective servira de point de départ à un nouvel Avis. 

 

 

Haut de page

 

20-12-12

Rapport d'activité 2011-2012

L’année académique 2011-2012 a été une année prolifique pour le CEF et ses Membres :

  • pas moins de 8 Avis adoptés, en plus d’un Dossier d’instruction n’ayant pas conduit à un Avis
  • 3 séminaires ou colloques organisés (Innovation, créativité et emploi… une interpellation à l’enseignement et à la formation, Cadre francophone des certifications et Le leadership pédagogique , mission essentielle de la direction d’école fondamentale) avec publication des actes
  • des activités de diffusion et des missions spécifiques des chargés de mission (la présidence d’EUNEC, la participation à de nombreux séminaires et conférences en vue de diffuser les Avis du Conseil et de faire partager l’expertise acquise, la participation ou l’animation de groupes de travail installés par les cabinets gouvernementaux, la participation à d’autres conseils, la participation à des groupes experts européens, etc.)


Cette activité riche pouvant profiter à l’ensemble des acteurs de l’Education et de la Formation dans l’espace Wallonie-Bruxelles et à son rayonnement international est aujourd’hui compromise. En effet, en fin d’année académique, le CEF fut informé de la réduction drastique de ses effectifs permanents, ce qui handicape fortement ses possibilités futures d’action et de production.

Rapport d'activités 2011-2012 : CEF_Rapport_d'activités_2011_2012(.pdf)

 

Haut de page

 

06-03-12

La fonction de direction dans l'enseignement fondamental

Le contenu de cette note a été partagé, voulu et rédigé par les responsables de tous les réseaux sous la houlette efficace et décidée de Monsieur Godefroid Cartuyvels. Ensemble, les pouvoirs organisateurs ont invité des acteurs de terrain à  dresser un état des lieux de la fonction de direction dans l’enseignement fondamental. Le document en reprend les missions, fixées dans le statut ; il brosse un portrait des grandes évolutions du contexte dans lequel la fonction de direction s’exerce en 2011 ;  il décrit les conditions d’exercice de la fonction de direction en passant par leur formation, leur rémunération, l’encadrement dont ils bénéficient (ou plus souvent ne bénéficient pas !).
Cette note est un premier résultat du travail mis en chantier concernant la fonction de direction dans l'enseignement fondamental.

cef_12_02_01_Note_commune_fonction_direction_fondamentale(.pdf)

 

 

Haut de page

 

16-12-11

Vers un allongement de la formation initiale des enseignants du fondement

Ce travail a été mené dans la foulée de l’Avis 111 : Recrutement et entrée dans la carrière des enseignants débutants.


Ce dossier d’instruction (DI) a été conçu dans la perspective d’une réponse à la consultation du ministre J.Cl. Marcourt à propos de l’allongement de la formation des enseignants. Cette consultation ne concernait dès lors que la formation des enseignants qui se situe actuellement au niveau du bachelor.

Depuis lors, le Conseil a souhaité élargir la problématique traitée au CEF à une refonte de la formation initiale de tous les enseignants, mettant en évidence le fait que tous exercent un même métier.

Par ailleurs, le CIUF (Conseil interuniversitaire francophone)  et le CGHE (Conseil général des Hautes Ecoles) continuent leurs réflexions et préparent une nouvelle proposition. De plus, une étude commandée par le ministre aux Facultés Saint-Louis aboutira à des conclusions prévues en février 2012.

Dès lors, le CEF a décidé de ne pas prendre d’Avis à ce stade-ci de la réflexion mais de revenir sur le sujet et de poursuivre une instruction dans cette nouvelle perspective et en tenant compte des publications annoncées.

Dossier d'instruction : CEF_2011_12_16_DI_Allongement_de_la_FIE(.pdf)

 

Haut de page

 

18-01-11

Les Conseils de l’éducation en Europe - En balance, l'expertise, la participation sociétale et le contrôle politique dans la production d’ Avis politiques

EUNEC est un point de rencontre pour l'apprentissage, l'analyse comparative et l'échange de bonnes pratiques entre les spécialistes des sciences de l’éducation impliqués dans le processus politique aux niveaux européen et national. Les Conseils de l'éducation et EUNEC se veulent également des courroies de transmission entre les objectifs politiques et leur implémentation.
Pour mieux appuyer ces objectifs, EUNEC a décidé d'entreprendre une étude sur le concept de participation : expertise, légitimité et participation des parties prenantes et des experts de la construction des politiques en général et en particulier dans les processus politiques d'éducation.
L'étude identifie et décrit les différents modèles existants de consultation des partenaires de l’éducation dans les pays de l'UE et en définit les variables observables. Elle fait un exercice d'analyse comparative, décrivant largement le fonctionnement des conseils existants approfondissant par ailleurs 6 cas de conseils différents. Cet exercice clarifie, entre autres, les conditions critiques de la participation et les divers types de consultation
Un objectif de cette étude était aussi à terme d'améliorer la qualité du travail accompli dans les Conseils de l'éducation, membres actifs d’EUNEC en leur permettant de se comparer aux autres et de se situer face aux diverses variables étudiées.

Version anglaise : CEF_2011_01_18_EtudeConseilEU_En(.pdf)

Traduction française partielle : CEF_2011_01_18_EtudeConseilEU_Fr(.pdf)

 

Haut de page

 

07-01-07

Quels rapports établir entre ces choix et la réalité des ouvertures professionnelles ?

Pour répondre le mieux possible à la question du rapport entre les choix d’études opérés par les jeunes et la réalité des ouvertures professionnelles, il faut pouvoir disposer de deux types de données : celles concernant les sorties de l’enseignement et celles concernant les entrées dans la vie professionnelle.

Ces deux types de données permettent de rendre compte de la traçabilité des jeunes. En effet, si chaque étudiant est identifié au terme de ses études et suivi dans son parcours, il sera possible de repérer aisément les filières pourvoyeuses d’emploi, les liens entre les études entreprises et les emplois obtenus, les temps d’attente avant la mise à l’emploi, les filières qui nécessitent une formation complémentaire en vue d’obtenir un emploi et les filières qui débouchent difficilement sur un emploi.

Télécharger le document : CEF_Cahier_003(.pdf)

 

Haut de page

 

17-04-06

Quels sont les choix d'orientation opérés par les jeunes dans leurs études supérieures ?

La première partie de l'étude demandée par Madame la Ministre M. D. Simonet qui souhaitait que soit mise en évidence la notion de genre est intitulée: « Quels sont les choix d'orientation opérés par les jeunes dans leurs études supérieures ? ».
Pour répondre à cette question et dans la perspective de préparer la deuxième partie intitulée: « Quels rapports établir entre ces choix et la réalité des ouvertures professionnelles ? », il semble nécessaire de fournir deux types de données.

Il faut présenter d'abord un recueil de données concernant les étudiants inscrits en première année  de l'enseignement supérieur en tenant compte du genre. Ces données permettent de voir se dessiner les choix opérés par les étudiants qui s’engagent dans l'enseignement supérieur, de repérer les filières globalement délaissées, celles qui sont peu choisies par les filles et celles peu choisies par les garçons.

Il semble important de fournir ensuite le deuxième type de données qui concernent les diplômés. En effet, si le premier recueil rend visible les choix des étudiants, le deuxième présente la photographie du nombre de jeunes réellement disponibles pour le monde professionnel, secteur par secteur, cursus par cursus. Se borner à ne fournir des indications que sur les choix des jeunes au seuil de l'enseignement supérieur risque de donner une représentation faussée de la réalité tant le taux d'échec est élevé.
 
Il convient aussi de signaler que tous les chiffres donnés dans le cadre de cette recherche ne concernent  que les étudiants belges en Communauté française. La raison de ce choix précis est dictée par le fait qu'il s'agit, à terme, de formuler des recommandations pour favoriser l'orientation de nos jeunes vers des filières porteuses d'emploi en Belgique.
Pour terminer, dans la mesure où l'Annuaire 2005 du CREF était disponible, ces données et d'autres aimablement fournies par Monsieur Bernard Vandevenne, responsable  des statistiques du CREF, ont été utilisées parce qu'elles sont les plus récentes et parce que l'année académique 2004-2005 est la première à accueillir les étudiants dans le nouveau système bachelor, master.

Pour l'enseignement supérieur dispensé dans les Hautes Ecoles, les données pour 2004-2005 n'étaient pas encore disponibles. Ont été reprises, dès lors, les données traitées dans le précédent travail: « Recueil de données concernant la réussite des étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur universitaire et non universitaire » présenté à la Chambre de l'Enseignement du 10 février 2006. 

Télécharger le Document : CEF_Cahier_002(.pdf)

22-01-06

Recueil de données concernant la réussite des étudiants inscrits dans l’enseignement supérieur universitaire et non universitaire

Le présent travail a pour but de rassembler des données concernant les étudiants fréquentant l’enseignement supérieur.

  • Elles constituent une sorte de photographie des étudiants inscrits en 1ère année du cursus en 2003-2004.
  • Elles font état des taux de réussite, au terme de la 1ère année, des étudiants inscrits en 2002-2003.
  • Elles recensent les diplômés du 2ème cycle de base et du doctorat pour l’enseignement universitaire et les diplômés de graduat et de licence et d’ingéniorat pour l’enseignement supérieur hors université, au terme de l’année 2002-2003.


Elles reprennent d’abord l’ensemble des étudiants puis les étudiants belges et dans les deux cas font la distinction entre hommes et femmes.

Beaucoup de données ont été fournies mais il a fallu les traiter afin de présenter des tableaux harmonisés pour l’enseignement universitaire et l’enseignement supérieur hors université.

Télécharger le document : CEF_Cahier_001(.pdf)