Le CEF, un Conseil transversal

Le Conseil de l’Éducation et de la Formation (CEF) constitue un des organes consultatifs attachés au service du Secrétariat Général mis en place le 12 juillet 1990 (et réaffirmé en 2001) par décret. Il a pour mission générique de promouvoir l’enseignement et la formation. Il lui incombe donc de traiter tous les sujets qui concernent l’avenir de l’éducation et de la formation en établissant des liens entre ces deux mondes.


Afin de respecter les problèmes spécifiques des milieux de la formation et de l’enseignement, le CEF est doté de trois instances : la Chambre de l’Enseignement, la Chambre de la Formation et le Conseil réunissant ces dernières et seul habilité à émettre des Avis.


Le CEF est composé des représentants de toutes les parties prenantes de l’enseignement et de la formation professionnelle dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie.


Les Chambres pilotent les dossiers qui les concernent plus particulièrement, selon un accord pris en Conseil. Mais les Avis sont rendus en Conseil, réunissant les deux Chambres, le plus souvent en consensus.
Depuis 2008, les Avis sont brefs et s’appuient sur des dossiers d’instruction touffus et très documentés, publiés par le secrétariat sous la responsabilité des présidents.


Trois chargés de mission suivent les dossiers et mènent les instructions. Ils sont souvent invités comme experts dans différents cénacles en Belgique et en Europe, Parfois ils sont désignés pour représenter la Communauté française dans des groupes de travail ou dans des projets européens.